Qui suis-je ? Archive S'abonner Marc Schillaci | Fondateur et PDG d'Oxatis Marc Schillaci E-Commerce et Entrepreneuriat
Suivez-moi sur Twitter
Blog de Marc Schillaci - Fondateur et PDG d'Oxatis : QoS ? Késako ?

« Réussir son site e-commerce, la video tuto | Accueil | Des boutiques en dur obligatoires pour les pure-players ? (dernier épisode, saison 1) »

20 avril 2010

Commentaires

Bonjour Marc,

Merci pour cet article et la notion de QoS souvent méconnue.

J'ai deux questions suite à ma lecture :

- Est-il possible de savoir les causes du non-100%, i.e. le souci de Décembre 2009? (Bien sûr, sans rentrer dans les détails, juste pour comprendre le pic)

- Allez-vous écrire sur les quelques trucs et astuces pour tendre vers les 100%, issu de votre expérience et de vos bons résultats?

Merci encore et au plaisir de vous lire.

Merci Jean-Noël pour ce commentaire. Cela permet effectivement de préciser.

Votre question peut se résumer à « Comment expliquer un arrêt non programmé ? » Plusieurs sources de downtime peuvent affecter le service.

- Celles qui découlent de problèmes externes. Des pannes globales sont déjà arrivées et se reproduiront encore. Nous n’y pouvons rien ! Heureusement, elles sont très rares.
- Les pannes imprévues chez nous. On essaye de les prévoir (hé oui, une panne se prépare par de la prévention) : sécurité des systèmes, redondances, etc. Ce type de panne est en général compensé par les dispositifs de protection. Pour suivre une métaphore routière, nous pouvons changer la roue de notre camion dont les essieux en comportent plusieurs pendant que le camion roule. Le chauffeur est aguerri, cela ne pose pas de problème.
- Les interruptions de service sont parfois tout de même nécessaires pour faire évoluer l’infrastructure. Elles expliquent l’essentiel des interruptions de service et pour une durée très limitée. Elles ont toujours été programmées à des périodes et horaires le moins gênant possibles et nous avertissons à chaque fois plusieurs fois les clients.
Là, pour revenir à notre camion, il est plus prudent de nous arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence en mettant bien en vue nos panneaux de signalisation. Et aussi rapidement que possible, le camion reprend la route.
Tout le talent d’une équipe consiste ensuite à bien répartir les risques et de prendre les décisions rapidement pour savoir quand on peut rester en mode « secours » et quand il faut savoir prendre quelques minutes pour fixer le problème. Voilà ce qui explique la quasi impossibilité de maintenir un 100% 365 jours/an.

Merci Marc pour vos réponses claires, qui enrichissent votre article.

A bientôt.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)